Scalabilité


« I had been away from Iceland for over a year and when Ireturned for New Year I stayed on top a mountain. I went for a walk on my own and I saw the ice was thawing in the lava fields. All I could hear was the cackle of the ice, echoing over hundreds of square miles. It was pitch black, the Northern Lights were swirling around and just below them was a layer of thick cloud. I could see the lights from the towns of my childhood mirrored in the reflection of these clouds, with the lava fields cackling below. It was really techno… »

Björk Gudmundsdottir

Quoting passage from « Techno Rebels : The Renegades of Electronic Funk », by Dan Sicko

« Scalabilité » (Du verbe « to scale » en anglais) se dit d’un système informatique apte à s’adapter d’un point de vue dimensionnel, tant vers des tailles supérieures, que vers des tailles inférieures. Des changements de grille de perceptions, d’échelles de lecture. La « scalabilité » peut aussi concerner un flux, un volume, un espace temps…

« Scalabilité » est une fiction audio-visuelle ayant pour sujet l’exploration spatiale. Elle rassemble 9 films expérimentaux d’animation allant de F (Fractale) 101 à F909. À la manière d’une odyssée cosmique, les épisodes explorent des mondes imaginaires fascinant créé par ordinateur à partir de  logiciels fractales 3D.

La bande sonore des vidéos est aussi importante que l’image générée. Ensemble elles forment l’univers. Elles participent activement à créer le récit.

Je compose à partir d’outils hardware, analogique et numérique (synthétiseur, périphériques d’effets, boite à rythme). F303 (sa bande son) a été enregistré en live. Sous la forme d’un ciné- concert je produisais la bande son en direct sur le film projeté. F 101-202 est une immersion sonore et musicale dans mon studio. Une session de plusieurs enregistrements réalisés au cours d’une période.